Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié depuis Overblog

Publié le par Mathias LEH

Il fut un temps où rien n'était éteint Où seul l'or de mon coeur donnait l'heure Et alors j'étais fort, mais j'ai perdu la fleur et l'innocence Dans ce décor je me sens perdu, rien n'a plus d...

Lire la suite

BISOUNOURS

Publié le par Mathias LEH

"Bisounours" de COCOROSIE (Il nous entaille Il nous entaille Il nous entaille Il nous entaille...) Il fut un temps où rien n'était éteint Où seul l'or de mon coeur donnait l'heure Et alors j'étais fort, mais j'ai perdu la fleur et l'innocence Dans ce...

Lire la suite

Avant la plaine, dans les marais.

Publié le par Mathias LEH

Mots appauvris sel enrichis sur la peau plongé dans le noir de l'histoire vert trompeur plus de stupeur viens belle innocence des plaines dans la peine et l'oubli pas à pas racheter les crédits viens place nette à l'ennui courir comme eau stagnante souffrir,...

Lire la suite

DANS LA LUMIERE, A LA LISIERE

Publié le par Mathias LEH

Peur de trop Mots lettres et sensations Les étaux Sempiternelle aspiration ? Peur de retranchement Peur retour des envies vampiriques Me perdre en dedans I make myself so seek ! Peur dans le bleu océan Peur Caraïbes La douleur par trop fausse s'exhibe...

Lire la suite

V.

Publié le par Mathias LEH

Ce long temps parcouru. D'une chute l'autre et la faille. La maille est interne, ils ne la voient pas. Les ramifications entre vous et nous, toi et moi. D'un lieu l'autre, l'espace et le temps infinis dans la ramure des eaux. Il se penche, regardons....

Lire la suite

Entre...

Publié le par Mathias LEH

Dans la découpe Je regarde les planches, les anciens moments anciens, la baie qui se découpe dans le firmament de cette nuit tropique. Je te perds, tu te gagnes, où irons-nous ? Hier nous avons effleuré la question, la nuit entre nous, la béance au cœur...

Lire la suite

Le dénommé

Publié le par Mathias LEH

Discontinu… Le fil… Fils… Le dénommé Mathias, dans une continuité, est-ce bien moi ? Qu’en savons-nous ? Quel tissu, quelle continuité ? Il est des zones où l’on ne s’aventure que peu, on les évite avec parcimonie. Quelle honnêteté ? Quel rapport avec...

Lire la suite

Toti

Publié le par Mathias LEH

Les stases dans le mouvement même Soutenir le rythme dans le silence des abysses Tes yeux écailles, dans les courants, toi guide Immobilité à te regarder, t’approcher, presque te toucher Nacre des interstices de ton cou Arrondi doux et sinueux de carapace,...

Lire la suite

Rose noire

Publié le par Mathias LEH

Mon mari m’appelle la rose noire. J’aime cela. Je suis éprise par cette façon qu’il a de le dire, de me regarder et de le dire. Tranquillement, avec ces arrondis dans la voix, les vêtements souvent plein de plâtre… Je n’aime pas parler de moi. J’ai fui...

Lire la suite

Macadam...E...

Publié le par Mathias LEH

Pas de bague au doigt, rien dans les entrailles. On ne dit rien. Je cours. Dans la lenteur de mon sang en demande. Je suis méduse sur le bitume parisien. L’amour est mort un matin de dimanche blanc. Ciel lointain. Brûle mes cuisses, mes reins, les artifices...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>