Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Loose

Publié le par Mathias LEH

Les fruits Les tempêtes Chaque jour une lutte De la pluie sur les vitres d’une solitude hâtive Les forces malignes se recroquevillent puis repartent parfois plus vives Je pourrais ainsi enchainer les phrases vides et t’assommer de ce style froid et ampoulé,...

Lire la suite

Estuaire

Publié le par Mathias LEH

Tableau de Lydie Scheurer ///A Lydie /// Le fleuve semblait en sommeil Pourtant il grondait sourdine La nuit était pâle Pourtant les ailes étaient là Je les entendais Vrombissement doux et imposant Je ne sais pourquoi, je ne peux le comprendre, je ne...

Lire la suite

Electrique

Publié le par Mathias LEH

De cette posture Ta stature Et le corps craque De cet épuisement qui ne vient pas Cueille mon corps Détruis les résistances passées Je ne suis pas venu à toi Je ne suis pas Pourras-tu seulement le faire, Qu'en dire ? Aller plus loin ? Revenir ? Le temps...

Lire la suite

Trajectoire

Publié le par Mathias LEH

Flux et reflux Flamme Un coeur Ils en disent tant Des silences pas de faux semblants Emporte tout Ne te retourne pas Les tapis d'alambic La nuit étoilée dans cette ville Himalaya Emporte Mes jambes tannées Mon nombril attaqué Ma peau lessivée Emporte...

Lire la suite

Nuit caraïbe

Publié le par Mathias LEH

Ce doute Soudain longtemps Dont se repaît finalement vie. Les plaines et les forêts, tu parcourais les landes, dedans de toi avant tout Géographie intime il ne resterait rien, des bribes, du sang et des pelles. De cette incertitude vie. Ils ont foulé...

Lire la suite

De cette terre, mon île ?

Publié le par Mathias LEH

Il serait bon s'asseoir au pied des falaises Avoir couru ses heures pâles dans l'aveuglement du soleil Il serait doux être malheureux à mourir de ce qui fut et s'en est allé Il serait tendre se perdre les landes du désespoir et ne plus reparaître L'abandon...

Lire la suite

Île

Publié le par Mathias LEH

Le vent attaque lentement la chaleur languide, la sueur, vulnérable, ruisselle lentement A présent je suis là, au loin, seul avec mon enfant Aboutissement Néant Voile blanc d'une vie d'avant Les mots sont soudain vides, périmés, obsolètes Ils ne disent...

Lire la suite

La fuite constante

Publié le par Mathias LEH

Par tous les pores A la suite Sans dérive, où serait donc la malice ? Je n'avais pas vu le coup venir, je prenais le temps de tout souffrir, voir les décades s'offrir Les souvenirs, armée ombre, lentement dépérir, d'un cancer flétrir Ma responsable trace...

Lire la suite

Cervelle

Publié le par Mathias LEH

Dans ce coeur' Pour ce corps Rythme différent à chaque saison d'âme Le veilleur, sang palpite, point du jour dans le clandestin de mes veines Robuste solitude des confins de l'os Ombre trempée des drapeaux épiderme Le pas est lourd dans la longue cour...

Lire la suite

Les souvenirs 1

Publié le par Mathias LEH

Et maintenant ? Il regardait le long du chemin, il contemplait le vide en lui, il se demandait si jamais personne ne pourrait en percer le vide, cette étendue entre lui et le monde, ni début, ni fin…De la gélatine qui pousserait le long des réseaux de...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>