Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Au creux du fromager

Publié le par Mathias LEH

Adrien, T’écrire cette lettre dans cette nuit d’abandon. Ne plus chercher à comprendre, les mots tournent en tête, flot ininterrompu depuis déjà tant et tant de temps ! Partir dans le petit matin, rentrer, la route défilait sous mes yeux et je ne voyais...

Lire la suite

Les vallées étaient sombres

Publié le par Mathias LEH

Les vallées étaient sombres Pourtant Je voulais y croire J’aimais tant l’idée, perdue, je me sentais si fort Puis c’est revenu Du plus profond des puits, des eaux enfance De l’acre adolescence Contre le poison pas d’antidote ? La mer profonde, les eaux...

Lire la suite

A l'abandon...

Publié le par Mathias LEH

Il n’est pas là. Il est absent. Dans le temps qui sans cesse se distend. Pourtant nous étions trois. Dans la chambre charmante au grès du soir, dans les pluies du firmament. Il était là, il était l’acteur principal. Il était là mais je savais qu’il repartirait....

Lire la suite

Au coeur

Publié le par Mathias LEH

Je marche en terres faussement connues. Dans les tribus, tu ne me reconnaitras pas. J’ai peu à peu pris la peau des sentiments déchus, l’os des pétrifications. Je ne joue plus. Je pensais que ce serait doux. Me promener ainsi dans le sable des passions....

Lire la suite

A la source

Publié le par Mathias LEH

Il faudrait remonter jusqu’à la source. Aller les longues plaines vertes et pourtant désolées. Un peu noyée dans la chaleur, je me demande comment nous aurions pu. Je ne suis pas femme des plateaux, je ne suis pas femme des longues langues enchevêtrées...

Lire la suite

Du petit coq à l'éternité humaine...

Publié le par Mathias LEH

Que sommes-nous devenus ? Où sommes-nous tombés ? Je lance des pierres le long de la route. Je regarde dans le rétroviseur. Tu ne réponds pas, tu ne dis rien et je comprends soudain. RIEN Je parle ta langue, je mange ta nourriture et je tente de faire...

Lire la suite

Lames larmes

Publié le par Mathias LEH

Dans ce détour… Elle est arrivée sans crier gare. Soudain, seul et presque nu, suis là, pieds dans l’herbe du jardin, odeur des embruns proches, embrasse, je l’appelle, elle me recouvre. PLUIE. Je regarde alors. Je scrute pris dans cet état tendre et...

Lire la suite

Hoy

Publié le par Mathias LEH

Chaque jour une fuite Une retrouvaille Chaque jour une perte Une percée d'oubli Tu regardes dans quel sens ? Tu ne sais pas Qui le saurait ? Il a perdu les illusions mais les certitudes Il a gagné une liberté infime Des grains de sable au banquet des...

Lire la suite

Lancinance

Publié le par Mathias LEH

La foule se resserrait, certaine, elle voulait comprendre, dans le jeu incertain de ces moments tragiques où le sang et le drame affleurent. Il y avait eu ce bruit sourd, crissement prolongé, une suspension dans le brouhaha de la route du bourg. Je ne...

Lire la suite

Loose

Publié le par Mathias LEH

Les fruits Les tempêtes Chaque jour une lutte De la pluie sur les vitres d’une solitude hâtive Les forces malignes se recroquevillent puis repartent parfois plus vives Je pourrais ainsi enchainer les phrases vides et t’assommer de ce style froid et ampoulé,...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>