Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tempête

Publié le par Mathias LEH

Je danse des pas sourds, dans l’océan de mes pensées, dans la pluie qui recouvre les routes oubliées. Je ne te donnerai rien, je ne me pencherai pas, l’enfant a quitté mes yeux. La tempête gronde, je connais le lieu, la place. Suis la trace, le sentier...

Lire la suite

Caraïbes pensées

Publié le par Mathias LEH

Il est temps. Tu poses le masque, les grimaces dans les mots. Tu peux dire, tu peux être dans le vrai. Les craintes s’estompent dans le couchant. Un homme de presque quarante et un ans. Je suis seul et parfois tellement dense. Je suis seul et dans le...

Lire la suite

Obstacle nuit

Publié le par Mathias LEH

Jamais repoussant l'éphémère A coup sûr la loi des croisés D'un sommet toujours retombé Je retrouve la mer si claire Radeau hésitant, vacillant Jamais ta peau, mes lambeaux Des profondeurs quitter le halo Du trésor l'illusion, égarement lent Souvenances...

Lire la suite

Nuées

Publié le par Mathias LEH

A l’abri du vent, dans le tumulte des écumes, dans le flot, je cueille sans épuisement la vague, je suis le mouvement… J’ai suivi du barracuda l’ondulation d’argent, de la tortue l’inénarrable caresse onde douce dans les profondeurs, j’ai appris les mots...

Lire la suite

A l'ouest

Publié le par Mathias LEH

Tableau de Lydie Rolet Scheurer Les champs étaient secs, il avait fallu marcher toute nuit devant… Les plus vaillants étaient encore là alors que les autres s’arrêtaient sur le flanc des routes. On ne pouvait s’attendre éternellement, les mers avaient...

Lire la suite

Au creux du fromager

Publié le par Mathias LEH

Adrien, T’écrire cette lettre dans cette nuit d’abandon. Ne plus chercher à comprendre, les mots tournent en tête, flot ininterrompu depuis déjà tant et tant de temps ! Partir dans le petit matin, rentrer, la route défilait sous mes yeux et je ne voyais...

Lire la suite

Les vallées étaient sombres

Publié le par Mathias LEH

Les vallées étaient sombres Pourtant Je voulais y croire J’aimais tant l’idée, perdue, je me sentais si fort Puis c’est revenu Du plus profond des puits, des eaux enfance De l’acre adolescence Contre le poison pas d’antidote ? La mer profonde, les eaux...

Lire la suite

A l'abandon...

Publié le par Mathias LEH

Il n’est pas là. Il est absent. Dans le temps qui sans cesse se distend. Pourtant nous étions trois. Dans la chambre charmante au grès du soir, dans les pluies du firmament. Il était là, il était l’acteur principal. Il était là mais je savais qu’il repartirait....

Lire la suite