Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Toti

Publié le par Mathias LEH

Les stases dans le mouvement même Soutenir le rythme dans le silence des abysses Tes yeux écailles, dans les courants, toi guide Immobilité à te regarder, t’approcher, presque te toucher Nacre des interstices de ton cou Arrondi doux et sinueux de carapace,...

Lire la suite

Rose noire

Publié le par Mathias LEH

Mon mari m’appelle la rose noire. J’aime cela. Je suis éprise par cette façon qu’il a de le dire, de me regarder et de le dire. Tranquillement, avec ces arrondis dans la voix, les vêtements souvent plein de plâtre… Je n’aime pas parler de moi. J’ai fui...

Lire la suite

Macadam...E...

Publié le par Mathias LEH

Pas de bague au doigt, rien dans les entrailles. On ne dit rien. Je cours. Dans la lenteur de mon sang en demande. Je suis méduse sur le bitume parisien. L’amour est mort un matin de dimanche blanc. Ciel lointain. Brûle mes cuisses, mes reins, les artifices...

Lire la suite

Profondeurs: au large...

Publié le par Mathias LEH

Mer. Lent, lent tremblement des eaux… Tout le temps. Eau, sel ; sable et galets mille fois ramenés. Ressac doux, imperturbable. Des canaux, la mer et l’océan. Je suis vent, dents des profondeurs, ce bleu si pénétrant. Naviguant, eau qui entoure, enserre,...

Lire la suite

AU LARGE

Publié le par Mathias LEH

Cela l’a pris alors qu’il nageait aux larges des côtes. Il a disparu. On le cherche. On croit à sa mort, happé par les courants. Meurtrissures. Les méduses se sont mises à chanter. Son corps gonflé peu à peu par le sel et les sargasses… Parlerez-vous...

Lire la suite

ECLAMPSIE

Publié le par Mathias LEH

LUI Plongé. Immergé. Dans cette course furieuse. Ininterrompue. Je flotte. Je transperce la couche des mots, l’épiderme. Ma peau, mon cœur, tout se mêle et s’emmêle et je te perds une première et dernière fois. Ne me fais pas pleurer, je ne le ferai jamais....

Lire la suite

MARTINIQUE

Publié le par Mathias LEH

Piti mwen. Au pied du piton, à cheval sur les racines du fromager… Comprendras-tu enfin ? Dans la cadence accélérée des vagues du Lorrain, à dos d’écumes… Prendras-tu le monde par la main ? L’anolis est sur la branche. Le monde est là. Matoutou falaise,...

Lire la suite

Luce et Marguerite

Publié le par Mathias LEH

L’amour. Cette illusion, cette détermination au fond, fin fond des yeux. On n’attrape pas l’amour avec des pièges à colibri. On n’attrape pas l’amour, on tombe en ses filets. Savoir peu à peu les tendre et pourtant, étrangement, en rester dupe. Prisonnière....

Lire la suite

SOMMES-NOUS ?

Publié le par Mathias LEH

Sommes-nous beaucoup ? Les questions fusent pour finalement se résumer assez facilement, dans le blanc de mon œil vert, dans un cheveu qui tombe… On ne donne pas de réponse planétaire, on ne pense pas au reste du monde, pourquoi alors ? Pourquoi suis-je...

Lire la suite

Par la fenêtre

Publié le

Vert cactus Noir et jaune, liseré blanc Agile, il me regarde Sucrier posé Je divague, de l'oiseau prisonnier.

Lire la suite